Navigation
Menu de navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Marcel, le papillon

Marcel, le papillon

error while rendering document-generation-link
Qui butine, au Buston !

Il n’aura fallu qu’un mois à Marcel Holecz, de Mousty, pour réaliser la sculpture en métal « Marcel le papillon » installée le 12 juillet dans le Petit verger des Capucines, au Buston (Limelette).

C’est que ce retraité – anciennement tuyauteur industriel – ne compte pas ses heures, quand il retrouve ses copains dans l’atelier de l’ASBL Les Débrouillards.

« J’en fais partie depuis 2014. On n’a pas d’horaire. Je peux travailler deux heures ou quatre, je ne vois pas le temps passer. Je fais abstraction de tout, je me concentre sur ma soudure », explique-t-il, enchanté d'observer le succès de ses réalisations. « Cela me fait plaisir, pour les habitants du quartier. J’ai besoin de faire plaisir, c’est dans mes gênes. »

Après la libellule (visible depuis le pont de la Dyle, à Mousty) et avant les marguerites (qui décoreront la terrasse de l’ASBL), c’est donc une petite évocation de nature (un papillon, un escargot, des champignons et des fleurs-abreuvoirs à oiseaux) qui a trouvé place dans le terrain adopté par « Ottignies en Transition » à l’avenue des Capucines. Les membres de l’association ont aidé le sculpteur à la fixer, au milieu du pré fleuri. Sous les yeux admiratifs de l’échevin de l’Environnement Philippe Delvaux : « La Ville soutient « Ottignies en Transition ». Tous ces coquelicots, c’est magnifique. Remplacer les tontes régulières par le fauchage deux fois par an, ou le fauchage tardif une fois par an, ça amène des choses. Il me semble que je vois plus d’insectes qu’auparavant. »

7 jours/7, à Mousty

L’atelier des Débrouillards (voisin des locaux de TV Com, à Mousty) fonctionne 7 jours/7, à l’aide de 8 à 15 bénévoles motivés depuis plus de 20 ans par le Néolouvaniste José Pomes.

A l’origine, ils réparaient des vélos et formaient les cyclistes, au sein des écoles. Aujourd’hui, leur « œuvre » s’est largement diversifiée. S’ils continuent de remettre en état et offrir plus de 100 vélos par an, les bénévoles réparent tout ce qu’on leur apporte (petit électro-ménager), moyennant une dringuelle versée dans une tirelire (NDLR : et le prix des pièces à remplacer), pour financer les sandwichs de midi.

« Nous avons compté plus de 800 passages à l’atelier, sur trois mois », constate José Pomes. « Alors on ne compte plus et on répare, quand on peut. Certains habitants arrivent même avec des meubles en kit, pour qu’on les aide à les monter ! »

Un plongeur métallique, réalisé par un autre bénévole (Yves Hoslet, ancien ouvrier de notre service Travaux), a été offert à la Ville et attend les autorisations nécessaires pour rejoindre les bords de Dyle, sans doute au centre d’Ottignies. Après quoi, il sera question d’une jonque chinoise sur une base de vélo : José et son équipe ne manquent jamais d’idées !

« Nous travaillons dans un esprit familial. Comme il n’y a pas d’argent, il n’y a pas de disputes ! »

Aérien

Membre d’Ottignies en Transition, la conseillère communale Paule-Rita Maltier est ravie de l’installation de « Marcel le papillon » au Buston, avec l’accord de la société de logements publics IPB, propriétaire du terrain. « C’est une commande », dit-elle. « Je connais Marcel Holecz, j’avais vu sa libellule, je rêvais de quelque chose d’aérien pour notre verger… qu’on ait l’impression que ça vole. C’est très réussi. Avec la pluie, la sculpture va rouiller et prendre un ton brun-rouge, ce sera encore plus beau ! »

ASBL Les Débrouillards : 0475 / 39 58 47 (avant 17h)

www.asbl-lesdebrouillards.net

(MCD – 13/07/21)

Actions sur le document